La glutamine

C’est l’élément clé permettant de restaurer la barrière intestinale. La glutamine est le plus abondant des acides aminés de notre organisme. Elle joue non seulement un rôle dans le maintien de l’intégrité de la paroi intestinale, mais aussi dans la protection immunitaire, l’équilibre acido-basique et la synthèse des protéines. Elle favorise la réparation des cartilages et des tendons via son rôle dans la fabrication de la glucosamine.

La glutamine est fabriquée par l’organisme à partir des aliments. Aussi, en cas de maladie, de grand stress, de brûlure, d’intervention chirurgicale, l’organisme en manque. Si un exercice physique modéré augmente le taux de glutamine dans le sang, l’effort extrême le diminue. L’un de ses principaux sites de stockage est la musculature. On ajoute souvent de la glutamine en alimentation entérale (ou parentérale) aux patients hospitalisés en soins intensifs. Dans le cas d’une maigreur extrême, une perte de l’appétit et des troubles d’absorption, la glutamine est incontournable.

Quand on sait que les culturistes et les athlètes se complémentent en glutamine afin d’améliorer le travail musculaire on en mesure toute l’utilité pour le dénutri. La glutamine est un carburant, une source d’azote pour les cellules se divisant rapidement comme celles qui tapissent les voies gastro-intestinales (c’est d’ailleurs l’intestin grêle qui est le lieu principal de la consommation de glutamine de notre organisme), mais elle facilite également une production rapide de globules blancs.

Notre organisme est obligé de passer par une absorption constante de glutamine car elle lui est véritablement nécessaire et elle est le ciment des jonctions serrées de la barrière intestinale.

  • Permet de maintenir des niveaux adéquats de glutathion (antioxydant majeur) en tant que précurseur,
  • Rétablit la fonction des cellules tueuses NK (naturals killers),
  • Favorise un bon fonctionnement des reins,
  • Assure l’élimination des acides contenus dans le sang,
  • Améliore la flore intestinale,
  • Réduit l’état inflammatoire de l’intestin,
  • En bref, la glutamine est le ciment des jonctions serrées de la barrière intestinale,
  • Est également le précurseur du neurotransmetteur GABA dont le rôle est de ralentir la multitude d’information qui arrivent au cerveau, manquer de GABA, c’est le « pétage de plombs », les angoisses, le mauvais sommeil par pensées parasites.

La carence en glutamine est une quadruple punition : 
porosité intestinale, baisse immunitaire, acidose, angoisse et stress.

Enfin, la prise de glutamine est métabolisée en d’autres acides aminés, et il faut environ 4h après l’administration d’une dose pour que la teneur du sang en acides aminés augmente.

Sources alimentaires

Une partie de la glutamine utilisée par notre organisme est également apportée par notre alimentation. Ces apports couvrent entre 4 et 8 % de nos besoins. De nombreux aliments fournissent de la glutamine :

  • des produits d’origine animale : œufs
  • des produits d’origine végétale : céréales (blé, avoine), légumineuses, miso (fèves de soja fermentées), choux, épinards, persil, fruits secs…

En pratique

La posologie généralement recommandée est de 5 à 10 g par jour.

Glutamine : bienfaits

La glutamine agit à différents niveaux de notre organisme, à la fois sur notre fonctionnement cérébral, notre système digestif ou encore notre immunité…

Sommeil de qualité

Une carence en glutamine est associée à des difficultés de sommeil et s’accompagne d’agitation. La glutamine exerce des effets apaisants et entre ainsi souvent dans la constitution des suppléments alimentaires pour faciliter le repos, en association avec deux autres acides aminés, l’ornithine et l’arginine.

Action sur le système digestif

La glutamine exerce une action positive sur le tube digestif. Elle protège la paroi intestinale et contribue à la régénérer lorsqu’elle a été endommagée. Elle réduit la perméabilité de l’intestin et peut ainsi aider les patients souffrant de problèmes chroniques comme :

  • le syndrome de l’intestin irritable ;
  • la maladie de Crohn ;
  • la rectocolite hémorragique ;
  • des intolérances alimentaires, etc.

Elle facilite également la guérison des ulcères d’estomac.

Chez les patients affaiblis

Des études ont montré que la glutamine permet d’atténuer certains effets secondaires des chimiothérapies, comme l’apparition d’aphtes (stomatite aphteuse), les troubles digestifs ou les méfaits sur le système nerveux.

Elle stimule en outre l’appétit des patients cancéreux ou sidéens, qui peuvent souffrir d’une grande maigreur.

La glutamine peut également faciliter la récupération après une opération chirurgicale.

Glutamine : définition

Les acides aminés sont les unités composant les protéines. Il en existe 22 différents. La glutamine, désignée par l’abréviation «gln», est l’un de ceux-ci. Elle fait partie de la catégorie des acides aminés non essentiels, c’est-à-dire que notre organisme est capable de la fabriquer.

Bon à savoir : la glutamine est l’acide aminé le plus abondant dans notre organisme.

Pour les sportifs :

De nombreux sportifs recourent à des compléments alimentaires à base de glutamine pour récupérer plus facilement après une activité physique. Elle stimule la production d’hormone de croissance et facilite le développement musculaire.

Certains la préconisent pour lutter contre le syndrome de surentraînement. Celui-ci correspond à un affaiblissement des défenses immunitaires provoqué par un stress physique important, comme celui qui apparaît lors d’exercices physiques intenses (marathon, cyclisme…).

Il rend les sportifs plus vulnérables face aux infections. Les niveaux de glutamine dans l’organisme sont alors très bas. Ainsi, la prise de glutamine assure une reconstitution de ces réserves et permet d’éviter cet écueil.

Précautions et effets secondaires de la glutamine

La glutamine ne doit pas être prise en cas d’insuffisance rénale ou hépatique.

D’autre part, des chercheurs ont mis en évidence un niveau élevé de glutamine au niveau du cerveau des patients souffrant de trouble bipolaire, au moment des phases maniaques. La prise de suppléments alimentaires est ainsi déconseillée chez ces personnes.

Elle peut provoquer des nausées lorsqu’elle est prise en quantité importante.

Bon à savoir : attention aux interactions médicamenteuses ! La glutamine peut diminuer l’effet des médicaments utilisés en cas d’épilepsie par exemple.

Vous trouverez la L-Glutamine, que nous avons sélectionnée, dans notre boutique en cliquant ici