Le mot “biofeedback” fut créé à la fin des années 60 pour décrire des processus de laboratoire alors utilisés pour former des sujets en recherche expérimentale pour altérer l’activité cérébrale, la pression artérielle, le battement cardiaque et d’autres fonctions corporelles qui ne sont normalement pas contrôlées volontairement

Le biofeedback est une technique thérapeutique que l’on enseigne aux personnes afin qu’elles améliorent leur santé et ce, en utilisant les signaux conscients et subconscients de leurs propres corps. Les thérapeutes utilisent le biofeedback afin d’aider les victimes d’ictus à retrouver l’usage des muscles paralysés. Les psychologues l’utilisent pour aider les personnes tendues et anxieuses à apprendre à se relaxer. Les spécialistes de nombreux domaines utilisent le biofeedback pour aider leurs patient-e-s à affronter leur douleur.

Il est très probable que vous ayez déjà utilisé le biofeedback. Une balance peut être considérée comme un équipement de biofeedback qui mesure le poids, un thermomètre, un outil de biofeedback qui mesure la température du corps. Nous pouvons mesurer les facteurs de bioélectricité corporels, tels que le voltage des signaux des cellules cérébrales, l’ampérage des contractions du muscle cardiaque, la tension des muscles et la résistance dans le flot de l’électricité de la peau. Nous pouvons mesurer les oscillations de ces facteurs pendant l’EEG (Electroencéphalogramme), l’ECG (Electrocardiogramme), l’EMG (Electromyogramme) et la RPG (réponse psycho galvanique). Les mêmes théories technologiques qui ont apporté le biofeedback dans les années 1960, ont aussi développé les équipements pour l’examen TMD tomodensitométrie ou scanner), l’IRM (Imagerie par résonance magnétique), le NSTC (neurostimulation transcutanée), l’ultrason, et beaucoup d’autres technologies sophistiquées utilisées par les systèmes de santé.

L’information mesurée avec l’équipement de biofeedback est “retransmise” aux client-e-s, les informant des différents paramètres physiologiques et réponses de leur corps au stress. Ceci les renseigne sur le besoin de rééduquer les réponses au stress de leur corps et équilibrer leur bioélectricité corporelle, changer leur style de vie ou apprendre à contrôler leurs réactions physiologiques, afin d’améliorer leur relaxation et leur santé.

« Health Canada’s reference » reconnaît ces aspects thérapeutiques, et c’est peut-être le meilleur témoignage de son puissant potentiel, définissant le biofeedback comme “mesures psycho-thérapeutiques pour des interventions non pharmacologiques.”

Comment fonctionne le Biofeedback ?

Le Biofeedback utilise des capteurs électrodermaux pour mesurer les réflexes psycho-galvaniques (RPG), aussi appelés réponses électrodermales. Le RPG mesure de légères impulsions électriques sur la surface de la peau, qui change selon l’humidité. L’humidité de la peau varie selon les degrés de stress et/ou de relaxation du corps. Il y a un lien direct entre l’activité du système nerveux autonome et la stimulation émotionnelle. Le RPG est si sensible qu’il peut même mesurer les fluctuations des états émotionnels. Les instruments de Biofeedback mesurent l’activité musculaire, la température de la peau, l’activité électrodermale (activité des glandes sudoripares), la respiration, la fréquence cardiaque, la variabilité des fréquences cardiaques, la tension artérielle, l’activité électrique cérébrale et le débit sanguin. Il y a plusieurs types de biofeedback : RPG, EEG, examen TMD, IRM, etc. Ces technologies sont capables de capturer les signaux analogiques du corps et les traduire sous forme d’informations significatives à travers des logiciels algorithmiques complexes qu’un-e technicien-ne peut ensuite déchiffrer.

Des recherches démontrent que le biofeedback, seul ou combiné à d’autres thérapies du comportement, est efficace pour traiter une grande variété de troubles physiques et psychologiques. Le Biofeedback est actuellement utilisé par des médecins, des infirmières, des psychologues, des conseillers, des thérapeutes, des ergothérapeutes, ainsi que d’autres professionnel-le-s de la santé et non professionnel-le-s.

En fait, en 1987, il a été prouvé que le Biofeedback est efficace et réduit les visites chez le médecin, l’utilisation de médicaments, la durée et la fréquence des séjours à l’hôpital, et induit ainsi une amélioration de la qualité de vie et une baisse de la mortalité.

Des études par Jonas et Levin démontrent que le Biofeedback est une intervention bénéfique chez la majorité des patient-e-s qui demandent de plus en plus :

  • Des interventions plus douces, moins toxiques et moins invasives
  • Plus d’options thérapeutiques intégratives et alternatives
  • Plus d’informations et de choix afin de pouvoir prendre la meilleure décision pour leur santé.
  • Plus de participation et d’implication dans leur traitement

 

Des médecins et scientifiques reconnus perçoivent maintenant le biofeedback, en tant que thérapie psycho-éducative, déclarant :

“Une des plus importantes stratégies nécessaires pour favoriser l’amélioration de la santé, de la qualité de vie et à long terme réduire les coûts de la santé, réside en des interventions adéquates, opportunes, psychologiques et éducatives“

Quels sont les bienfaits prouvés du Biofeedback?
Tout le monde peut bénéficier du biofeedback. La plupart des gens trouvent les séances de biofeedback relaxantes, calmantes et bénéfiques. Yucha et Montgomery (2008) ont publié leur article “Evidence Based Practice in Biofeedback and Neurofeedback” dans la revue « Applied Psychophysiology and Biofeedback ». Ils résument la recherche médicale récente la plus complète, basée sur une rigueur scientifique et une cohérence de résultats sur les bienfaits et l’efficacité du biofeedback pour les problèmes de santé tels que: l’anxiété, TDAH, la douleur chronique, la constipation, l’hypertension, la fatigue chronique, l’insomnie, le diabète, l’alcoolisme, etc.