De nombreuses formes de thérapie de biorésonance existent aujourd’hui. Ces thérapies sont principalement constituées de diverses méthodes d’application de certaines fréquences magnétiques sur le corps.

La théorie sous-jacente à la biorésonance est que toute matière a une fréquence de résonance et chaque cellule dans le corps résonne à une fréquence particulière formant un champ électromagnétique. Les groupes de cellules d’un organe ou d’un système ont des modèles de fréquences multiples qui sont uniques. Ainsi, l’ensemble du corps a un schéma de fréquence complexe qui peut changer ou se déformer lorsqu’il est affecté par la maladie.

Les thérapies de Biorésonance travaillent avec le bio-champ d’un organisme vivant en introduisant des fréquences saines pour rééquilibrer l’ensemble du corps et pour fournir un environnement où le corps peut rétablir l’homéostasie et s’autoréguler.

C’est un concept utilisé dans la médecine alternative, en particulier dans la Médecine Quantique. Il permet aux praticien-ne-s de faire des évaluations du bio-terrain, d’identifier éventuellement des “anomalies électromagnétiques” dans les organes et de les rectifier en transmettant des signaux de très faible intensité.

Des signaux électromagnétiques précis et d’intensité très faible augmentent la cohésion d’un système biologique instable causant certaines maladies à un état d’équilibre physiologique.

 

1) Le biomagnétisme

C’est la première action sur notre organisme, et ce dès notre conception. Le biomagnétisme est le champ magnétique terrestre et la lumière du soleil. Nous vivons sur terre dans un champ magnétique naturel situé entre 32 microTesla à l’équateur et environ 90 microTesla au pôle Nord. En France notre champ magnétique est de 47 microTesla. Son action est essentielle pour la constitution de la structure osseuse, des cartilages et de tous les organes ou système actifs dans notre corps : système digestif, neurologique, vasculaire, immunitaire…etc.
Un autre biomagnétisme dont nous dépendons est la chaleur et la lumière du soleil : ce sont des champs électromagnétiques naturels à très haute fréquence ; la chaleur est nécessaire pour réguler la température de la terre et la lumière pour agir sur la production de vitamines indispensables à la synthèse osseuse (vitamine D), la production d’hormones et de neurotransmetteurs et tout simplement pour nous éclairer.

Des chercheurs ont travaillé dès le début du 20eme siècle pour essayer de reproduire artificiellement ces champs magnétiques ; le Dr Lakhovsky en France et le Pr Tesla aux Etats Unis. Ces chercheurs ont posé quelques éléments technologiques significatifs dans lesquels ils ont montré qu’une action ciblée ou globale de certains champs magnétiques artificiels peuvent avoir un effet positif sur l’organisme dans certaines conditions.

En 1923, Georges Lakhovsky part du principe que la cellule est un système émetteur/récepteur comparable au système de radiodiffusion, pour lui dans ce système les filaments conducteurs sont les chromosomes et les chondriomes, ces système conducteurs sont en résonance avec les champs de force externes à l’être humain : la cellule vibre, elle est “dialogue” avec l’extérieur.
Partant de ce principe, il invente l’oscillateur à ondes multiples, un appareil qui émet des fréquences électromagnétiques avec 2 antennes, une émettrice et une réceptrice, un homme se place entre les 2 antennes et reçoit cette “soupe d’émission” qui se situe entre 75 K Hertz et 8 GigaHertz, cette appareil, G. Lakhovsky s’en sert pour soigner des cancers chez les animaux, les végétaux et les êtres humains.
Il a soigné beaucoup de cancers de la peau, l’hypotension, des inflammations chroniques, des ulcères au niveau des jambes, neurasthénies, névralgies, des otites, des paraplégies, prostatites, etc.

 

Aux USA dès les années 1910, le physicien Nicolas Tesla a mis au point des appareils émettant de forts champs électromagnétiques avec lesquels il a pu observer des effets sur les organismes vivants, Ses inventions nombreuses ont été orientées vers la création, la transmission et l’utilisation de l’énergie électrique. Il a permis de poser les concepts pratiques des lois de l’électricité et de l’électromagnétisme.
Pourquoi les champs magnétiques naturels ou artificiels ont-ils une action sur l’organisme ?

Notre organisme est constitué de 100 000 Milliards de cellules ; chacune de ces cellules a une membrane cellulaire qui est comme une batterie avec un potentiel de 70 à 100 millivolt : l’ensemble de ces cellules forment ainsi un énorme réseau électrique à l’intérieur de notre organisme. Ce réseau électrique doit être alimenté régulièrement et ceci ne peut se faire naturellement que grâce au champ magnétique terrestre ou aux champs électromagnétiques venant du soleil. Pour en bénéficier il faut soit s’exposer à la lumière du soleil soit marcher pour bénéficier du champ magnétique terrestre.
Lorsque la membrane cellulaire a son bon niveau d’énergie, les échanges entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule peuvent se faire au mieux, nutriments, oxygène, sels minéraux, déchets métaboliques et la production de protéines, d’énergie (ATP), d’hormones, de neuro transmetteurs …..etc peut être optimale. Par ailleurs, les cellules du système nerveux transmettent les influx nerveux au travers des synapses grâce à une transmission sous forme électrique. Cette électricité est bien sûr créée par l’organisme mais un soutien magnétique (terre) ou électromagnétique naturel (soleil) est nécessaire pour soutenir l’activité du système nerveux central. Encore faut il savoir doser les besoins.

Les premiers équipements utilisant les champs électromagnétiques à des fins thérapeutiques ont été développés au moment de la conquête de l’espace pour permettre de redynamiser les astronautes qui n’ont pas été en contact avec le champ magnétique terrestre et peu avec les champs électromagnétiques du soleil et ont donc besoin de ré-énergétiser leur organisme.
Des appareils dits de « magnéto-thérapie » ont été développés à des fins thérapeutiques pour des professionnels et des particuliers. La particularité de ces appareils c’est qu’ils n’ont qu’une action spécifique sur telle ou telle douleur articulaire et ne sont conçus que pour agir sur le système osseux et les douleurs provenant de l’arthrose et de la dégénérescence des cartilages. Pour que l’action de ces champs magnétiques artificiels soient efficaces, ils doivent être pulsés avec une fréquence spécifique qui correspond à la zone à traiter, le type d’articulation, le type d’os et le type de problème à traiter.
La quasi totalité des appareils existants utilisent des intensités magnétiques très élevées de sorte que de nombreuses contre-indications s’imposent comme les femmes enceintes, tous les porteurs d’appareils électroniques (pacemaker, appareils auditifs, pompes à insuline, pompes anti-douleurs, stents métalliques, prothèses..), les cancers, l’épilepsie la schizophrénie, greffes d’organes ou de cellules souches, maladies auto-immunes….

ZViolyne utilise les intensités du champ magnétique terrestre, reproduisant ainsi le champ magnétique terrestre naturel. Sur la natte, les champs magnétiques émis vont de 1% à 80% du champ magnétique terrestre.

ZViolyne n’a ainsi aucune contre-indication et aucun effet secondaire.

Sur le site PUBMED américain, des centaines d’études démontrent l’action des champs magnétiques sur les ostéoblastes, la reconstitution des cartilages, l’inflammation des os et les douleurs associées. Pour la recherche sur PUBMED utiliser les mots clés : PEMF Therapy, bones, osteoblast, rheumatology…

2) La biorésonance

La biorésonance est un concept développé par les Russes pendant la période de la guerre froide et repris ultérieurement par les Américains.
La biorésonance part du principe que chaque chose a une fréquence propre ; cette fréquence est spécifique de l’objet en question. Si on étend ce concept aux cellules du corps, on admet ainsi que chaque cellule a une fréquence propre et qu’il suffit d’envoyer cette fréquence à l’organisme pour que le groupe de cellules concernées par cette fréquence soient activées.

Parmi tous les matériels utilisant la technologie de la biorésonance, seul ZViolyne a une action globale sur l’organisme.
Pour la recherche sur PUBMED utilise les mots clés: bioresonance

3) Les ondes scalaires

Les ondes scalaires correspondent à un certain nombre de techniques et de procédés qui utilisent la rotation du noyau de l’atome ou de l’électron sur lui-même pour transmettre de l’information et de l’énergie ; exemple d’utilisation de cette technique : IRM.
Tous les équipements de thérapie qui utilisent l’appellation « ondes scalaires » fonctionnent sur le mode des ondes électromagnétiques. Ces ondes ont pour but d’agir non seulement sur la partie physiologique de notre organisme mais également sur la partie énergétique dont certains éléments sont visibles par exemple les infrarouges que notre corps émet.
Z Violyne a été conçu pour agir dans les domaines énergétiques, par exemple les bio-photons évoqués plus haut, qui vont avoir un impact important sur le fonctionnement de l’organisme, ce qui veut dire qu’agir dans le domaine énergétique va amener l’organisme à mieux fonctionner.
Z Violyne, en agissant sur les corps énergétiques visibles, invisibles et mesurables, agit indirectement sur l’organisme. ZViolyne est un générateur d’ondes scalaires parce qu’il agit non seulement sur la partie physiologique de notre corps mais également sur la partie énergétique de notre organisme.
Pour la recherche sur PUBMED utiliser les mots clés: scalar waves