Présentation complète en vidéo par Christophe BERNARD

Christophe BERNARD, est conseiller en phytothérapie et herboristerie depuis la fin des années 2000, enseignant en phytothérapie à l’École Lyonnaise des Plantes Médicinales. Il a écrit un livre complet sur la fabrication de produits à base de plantes : le « Grand Manuel pour fabriquer ses remèdes naturels »ainsi que deux livres qui ne sont plus disponibles aujourd’hui : un sur la fabrication des produits à base de plantes et un sur la confection de vins et liqueurs médicinales. Il a eu sa rubrique “Au Jardin Médicinal” dans le magazine Plantes et Santé pendant plusieurs années.

Vous trouverez le chardon marie dans notre boutique très bientôt

 

Le Chardon Marie est une plante bisannuelle commune dans le bassin méditerranéen. Vous la connaissez déjà : le capitule est d’un très beau pourpre, les feuilles à veines blanches -comestibles- sont pointues et piquantes, pour une hauteur de 1,50 m environ. On extrait du fruit séché (improprement appelé “graine“) les substances actives. La principale est la silymarine. Elle est composée de 65 % à 80 % d’un complexe de flavonolignanes : silybine A, silybine B, isosilybine A, isosilybine B, silychristine, isosilychristine, silydianine et le flavonoïde taxifoline. Le reste est constitué d’acides gras, de bétaïne, d’apigénine, de silybonol, de protéines, d’huile fixe et de composés polyphénoliques. Les silybines A et B, diastéréoisomères de la silibinine dans un rapport de 1:1, sont considérées comme les composants les plus actifs sur le plan biologique. Il est admis que la concentration minimale en silymarine dans les préparations, doit être de 70% pour être efficace.

 

La silymarine

Elle modifie les cellules du foie, les protégeant face aux toxiques absorbés : alcool, aliments gras, médicaments, … En outre, riche en flavonoïdes antioxydants, elle le protège du stress oxydatif en augmentant la neutralisation des radicaux libres et en prévenant la chute des niveaux de glutathion. Elle a de puissantes propriétés antioxydantes (beaucoup plus que la vitamine E) et est utilisée depuis fort longtemps pour le traitement des désordres hépatiques. Le foie jouant un rôle important dans la régulation de la glycémie, ses propriétés sont intéressantes. Une supplémentation en silymarine aide :

  • les patients souffrant d’un diabète non-insulinodépendant et d’une cirrhose alcoolique à stabiliser et à réduire leur glycémie, permettant de réduire leur besoin en insuline et à améliorer le fonctionnement du foie,
  • les patients souffrant d’un diabète de type II à améliorer leur profil glycémique quand elle est prise pendant 4 mois à raison de 300 mg de silymarine 3 fois par jour

Allégations santé

L’ Agence européenne du médicament considère comme « traditionnellement établi » l’usage de préparations à base de Chardon-Marie pour « soulager les troubles digestifs d’origine hépatique après élimination d’une maladie grave par un médecin »

En 2004, l’Organisation mondiale de la santé reconnaît comme « cliniquement validé » l’usage d’extraits standardisés de chardon-Marie comme « traitement complémentaire des hépatites aiguës et chroniques provoquées par l’abus d’alcool, certains médicaments et des substances toxiques ». Elle considère comme « traditionnel » l’usage des fruits séchés de Chardon-Marie dans le « traitement des troubles digestifs et des calculs biliaires ».

L’étude HALT-C (Hepatitis C Antiviral Long-Term Treatment Against Cirrhosis) de 2008 aux USA, parrainée par les National Institutes of Health (NIH), a révélé que les patients atteints d’hépatite C qui prenaient de la silymarine présentaient des symptômes moins nombreux et plus légers de maladie hépatique et une qualité de vie un peu meilleure, mais aucun changement dans l’activité du virus ou l’inflammation du foie.

Un essai clinique de 2012, cofinancé par le National Center for Complementary and Integrative Health (NCCIH) et le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, a montré que deux doses de silymarine plus élevées que la normale n’étaient pas meilleures que le placebo pour l’hépatite C chronique chez les personnes qui n’avaient pas répondu au traitement antiviral standard.

Les résultats d’une étude clinique menée en 2013 suggèrent que le chardon-marie pourrait améliorer le traitement standard chez les jeunes atteints d’une forme particulière d’anémie (anémie de Cooley).

Tolérance :

Dans les essais cliniques, le chardon-Marie semble bien toléré aux doses recommandées. À l’occasion, les gens signalent divers effets secondaires gastro-intestinaux. Le chardon-marie peut produire des réactions allergiques, qui ont tendance à être plus fréquentes chez les personnes allergiques aux plantes de la même famille.

Dosage :

Le Chardon-Marie est considéré comme sûr à des doses de 420 mg/jour (2 gélules) par voie orale en doses fractionnées pendant une période allant jusqu’à 41 mois. Un extrait standardisé contenant 200 à 400 mg/jour de silymarine (2 à 3 gélules) est considéré comme efficace dans divers troubles hépatiques.

Le Chardon Marie possède énormément de propriétés pour traiter les problèmes de maladies du foie : les maladies du foie dues à l’alcoolisme, à la toxicomanie, la cirrhose du foie, l’hépatite chronique, la jaunisse, l’exposition à des toxines industrielles ou à des produits chimiques, il est également efficient dans un programme de désintoxication du foie.
Le Chardon Marie a également des bienfaits contre l’empoisonnement toxique de champignons vénéneux et pour lutter contre les intoxications alimentaires.

Le Chardon Marie est efficace pour :
-Hépatite virale: chroniques,aiguës
-Propriétés pour soulager les crampes, les douleurs menstruelles
-Propriétés pour équilibrer les hormones féminines (œstrogènes)
-Prévention de la migraine hépatique
-Vertus pour stimuler la production de lait maternel chez les mères allaitantes (Galactagogue)
-Antihémorragique, connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés
-Propriétés fébrifuge, il dissipe la fièvre
-Puissant purifiant, purifie le sang et le foie
-Stimule l’appétit et facilite la digestion
-Cholagogue
-Propriétés Antispasmodique, empêche les crampes musculaires
-Antioxydant puissant (plus fort que la vitamine E)
-Réduire les gamma GT
-Baisse des transaminases (aminotransférases)
-Protection du foie contre la chimiothérapie
-Propriétés pour la prévention des cancers du foie et du pancréas
-Propriétés Préventive contre le diabète
-Traitement des troubles digestifs
-Bénéfique pour réduire l’arthrose
-Prévention du cancer du foie
-Excellent contre la mauvaise digestion
-Propriétés pour le traitement des troubles de la vésicule biliaire
-Combat l’halitose

Chardon marie et cancer

Certaines études scientifiques ont prouvé que l’extrait de chardon marie pouvait être utile pour traiter, améliorer certaines maladies du foie comme l’hépatite ou la cirrhose, qu’en est-il pour le cancer.
Diverses études aux USA ont testé la silymarine et la silybine en laboratoire sur des cellules cancéreuses.
Certaine étude ont conclu que la silybine pouvait réduire les effets secondaires de la chimiothérapie, rendre plus efficace certains médicaments de chimiothérapie, mais aussi ralentir la croissance de certaines cellules cancéreuses, aider à reconstruire le tissu hépatique (cancer du foie) et réduire la croissance cellulaire du cancer du colon, seul problème, les tests de laboratoire ont été effectués sur des animaux et non chez l’humain.
Certaines études avancent également que la silymarine du chardon marie peut être utile pour prévenir l’inflammation du foie ou le cancer du foie.
À ce jour, aucun essai clinique n’a examiné les effets de la silymarine pour la prévention ou pour le traitement du cancer chez l’humain, mais seulement sur la souris.
Néanmoins, même si nous avons besoin d’essais cliniques fiables afin de connaître les effets réels du chardon marie sur les cellules cancéreuses, beaucoup de scientifiques déclarent qu’un jour ou l’autre le chardon marie jouera un rôle important dans le traitement ou la prévention de certains cancers.

Chardon marie et diabète

Selon une étude iranienne, un supplément d’extraits de chardon Marie peut être efficace sur les symptômes du diabète en réduisant de manière significative les niveaux de glycémie de 15 % à jeun.
« Les résultats sont très encourageants, maintenant nous avons besoin de faire de plus grandes études multicentriques » déclare Fallah Huseini, de l’institut des plantes médicinales, à Téhéran, en Iran.

Chardon marie précautions d’utilisation

Le Chardon Marie ne présente aucune toxicité même à forte dose, cependant, il peut causer des effets secondaires dans des conditions particulières :
L’hypertension. En raison de la présence d’une substance appelée » tyramine » le Chardon Marie a pour effet d’élever la pression artérielle chez les sujets hypertendus et n’est donc pas recommandé.
La sécrétion gastrique accrue est l’un des effets du Chardon Marie, pour cette raison la plante est déconseillée en cas de gastrite et d’ulcères.
La présence d’histamine dans le Chardon Marie peut provoquer une éruption cutanée ou de l’urticaire (très rarement)

En raison de la vitamine K présente dans le Chardon Marie, il est contre-indiqué pendant un traitement anticoagulant.
Comme indiqué ci-dessus, il est important de se rappeler que le Chardon Marie est capable d’inactiver un certain nombre de substances, y compris les médicaments.
Pour ces raisons, il est important avant la prise de Chardon Marie, d’informer votre médecin pour avoir un avis médical.