couple mature jouant sur le canapé

Il n’est un mystère pour personne que les métaux lourds ont des effets nocifs pour la santé. Parmi eux (et bien qu’il ne soit pas “lourd” en tant que tel), l’aluminium dans le corps humain se demarque par sa neuro-toxicité.  Et bien que cela soit déjà assez effrayant, la préoccupation augmente quand on sait qu’il peut pénétrer l’organisme depuis plusieurs sources. Des aliments aux médicaments et vaccins, en passant par les produits d’hygiène tels que les déodorants.

 

Vous imaginez si vous pouviez aider votre corps à l’éliminer et éviter les problèmes? On a une bonne nouvelle pour vous… Continuez la lecture!

Comment l’aluminium entre-t-il dans le corps humain?

On a affaire a l’élément métallique le plus abondant dans la nature, c’est pourquoi son utilisation industrielle est très répandue : emballages, ustensiles de cuisine, papier d’aluminium lui-même, etc.

L’exposition à tous ces matériaux n’est pas vraiment considérée comme un danger. Les véritables sources d’aluminium pour l’homme sont les suivantes :

  • Environnement : roches, sols, végétation et particules de poussière dans l’air.
  • Alimentation : la voie principale. Le régime alimentaire quotidien moyen d’un adulte contient de 2 à 10 mg d’aluminium, présent dans les herbes et épices séchées, certains aliments transformés et les additifs alimentaires.
  • L’eau. Non seulement il y est présent à l’état naturel, mais certains dérivés de ce métal sont également utilisés pour traiter les réserves d’eau.
  • Médicaments : en particulier les antiacides.
  • Produits cosmétiques tels que les antitranspirants.

Que ce soit par ingestion (le plus souvent), par inhalation ou par contact avec la peau, l’aluminium peut pénétrer dans notre corps à partir de n’importe laquelle de ces sources.

Il est également ajouté à de nombreux vaccins pour stimuler la réponse immunitaire, comme l’a indiqué leComité consultatif sur les vaccins dans son « Manuel des vaccins en ligne »

Quels effets a l’aluminium dans le corps humain?

Normalement, la quantité de ce métal que nous absorbons par les voies mentionnées ci-dessus, est très faible et la plus grande partie est excrétée dans l’urine. Cependant, une surexposition ou une maladie rénale peut entraîner son accumulation dans l’organisme.

Dans un précédent article, nous avons commenté les effets de l’aluminium sur le corps humain, le plus notable étant son potentiel neurotoxique. Plus précisément, il a été constaté que son accumulation dans le cerveau pourrait favoriser le développement de la maladie d’Alzheimer et l’apparition de symptômes de troubles cognitifs tels que la perte de mémoire ou la démence.

Comment éviter quil ne saccumule?

Pour commencer : réduire l’exposition

Comme nous le disaient nos mères : mieux vaut prévenir que guérir. Etant donné qu’il existe plusieurs façons pour l’aluminium de pénétrer dans le corps humain, il est conseillé d’essayer de les réduire :

  • Réduire la consommation de produits transformés et avoir une bonne alimentation.
  • Évitez de conserver les liquides acides (comme les jus) ou salés dans des ustensiles en aluminium non recouverts afin de minimiser leur libération.
  • Évitez l’utilisation d’antiacides et autres médicaments contenant des composés d’aluminium.
  • Protégez-vous correctement si vous travaillez dans l’industrie métallurgique et que vous êtes exposé quotidiennement à l’aluminium.

L’essentiel : faciliter son élimination

Pour en revenir à l’alimentation, il est recommandé de consommer des aliments frais qui stimulent l’action détoxifiante du foie et l’excrétion urinaire. Par exemple, les algues, le céleri, le brocoli, l’oignon, la pomme, les noix du Brésil ou le persil. Mais…

Premier problème : il est compliqué de retirer l’aluminium qui s’est déjà déposé dans les organes et les tissus. Il devient donc indispensable de recourir à un traitement par chélation.

Qu’est-ce qu’un chélateur ?

C’est une substance qui « piège » les métaux lourds et crée des composés que le corps peut éliminer par l’urine.

  • Le chélateur par excellence est l’EDTA, mais celui-ci doit être injecté sous contrôle médical strict.
  • Il existe des alternatives naturelles telles que la coriandre ou l’algue Chlorella pyrenoidosa. Mais…

Deuxième problème : toutes ces substances ne chélatent pas de manière spécifique, elles peuvent donc affecter d’autres métaux essentiels à l’organisme.

 

Les espoirs reposent sur le silicium, un antagoniste naturel de l’aluminium. Une étude a montré que boire de l’eau enrichie en silicium augmentait l’excrétion urinaire de l’aluminium sans affecter l’élimination d’autres métaux tels que le cuivre et le fer.

Ainsi, l’un des bienfaits du silicium organique est son action neuroprotectrice, que nous avons intégrée à la formule G7 Neuro Health pour en faire un véritable bouclier pour la santé nerveuse :

  • Il contient de l’acide orthosilicique, qui capte l’aluminium et le mercure présents dans le cerveau et facilite leur élimination dans l’urine.
  • Il est également formulé avec de la biotine, une vitamine du complexe B qui contribue au bon fonctionnement du système nerveux.

Acheter Neuro Health